03/02/2013

Emanations

Je crois que j'arrive au fond du problème (un premier plancher en tous cas). La chose par excellence que fuient les gens, c'est l'intelligence éveillée. Pour la fuir, ils sont prêts à s'infliger de grandes souffrances. J'ai un ami qui a fait un stage de Vipassana très pénible pour lui (vu sa constitution et ses habitudes de vie) alors qu'il était évident que ça ne servirait quasiment à rien (sauf à pouvoir raconter une expérience de torture volontaire). De même, il y a des gens qui m'écrivent, et en les lisant je sais que la chose qui les terrorise absolument, c'est la vérité (:"Tout est créé par l'esprit"), autrement dit la liberté. Et que l'outil qui pourrait les y conduire, l'intelligence éveillée, sera évité à tout prix. Qu'ils préféreront souffrir mille morts, et subir l'enfer.

Chez les chrétiens, on dit qu'il faut une grâce particulière (=les sacrements) pour sortir de cet état de "péché". Le péché étant l'état où on se rate sans cesse soi-même, en visant tout le temps à côté. Un peu comme une personne dont les deux yeux ne fonctionneraient pas ensemble tout en étant incapables de faire la moindre mise au point. Elle serait pour ainsi dire aveugle, ou presque. La "grâce" consisterait à lui permettre d'utiliser ses yeux correctement. Il est clair que c'est quelque chose que l'on peut obtenir par la volonté constante de se servir correctement de ses yeux, maintenant si d'autres peuvent l'avoir par des initiations ou des sacrements, c'est bien aussi.

Quoi qu'il en soit j'ai relu la biographie du père Porphyre et ce qui apparaît clairement, c'est qu'il avait une imagination débordante. Il s'imaginait faisant ceci, cela, sans arrêt. Il s'imaginait au désert vivant la vie de St Jean Calyvite, s'imaginait avec les malades au sanatorium, s'imaginait la vie des oiseaux, s'imaginait les gens comme ceci ou cela, s'imaginait créant un monastère où les choses seraient comme ceci ou cela etc... Il passait sa vie à imaginer des choses, s'accusant d'ailleurs d'imaginations vaines, pourtant il est clair que c'est ainsi qu'il a fabriqué sa propre terre pure, depuis tout petit. C'est finalement un des témoignages les plus évidents d'un processus qui à mon avis a lieu chez tous les mystiques. Avec son imagination débordante, il a passé tout son temps à imaginer un monde spirituel, tant et si bien qu'assez rapidement, il s'est mis à y vivre sans même s'en rendre compte, déclarant lui-même qu'il vivait au paradis, que le monde matériel et ses ennuis, il ne les voyait plus. Et que d'ailleurs aucun moine ne devrait s'en occuper.

Du coup, l'idée m'est venu que rien ne m'empêche d'avoir une émanation qui vit avec le Père Porphyre, une autre avec Sainte Photinie, une autre chez un maître soufi, une autre dans un grotte au Tibet, et ainsi de suite. Ceci illustre parfaitement le rapport d'une entité avec ses émanations finalement. L'entité profite de tout, sans être ses émanations, tout en étant elles d'une certaine manière... En tous cas j'ai l'impression qu'il arrive un moment où il devient nécessaire de générer des émanations clairement séparées parce qu'on ne peut pas tout faire rentrer dans le même panier. Ce qui permet de vivre plus complètement les choses. Par exemple je ne suis pas chrétienne (en fait je ne suis rien du tout), mais je peux avoir une émanation qui est tout à fait et entièrement chrétienne, ce qui me permet de savoir ce qu'expérimente un chrétien. Cette histoire d'émanations, c'est quelque chose que les gens ne peuvent pas imaginer, ils sont trop collés à leur personnalité et à leurs croyances. 

00:16 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

C'est tout le problème : l'imagination, chacun en a , mais elle fonctionne comme elle veut. Celui qui a la chance qu'elle fonctionne depuis qu'il est petit dans le sens mystique a de la chance, mais je crois qu'il faut tout de même qu'il prenne conscience de ce qui se passe.
Une autre chance est celle d'avoir une personne parfaitement égocentrique et très bavarde dans ses relations, car c'est dans les extrêmes qu'on peut le mieux comprendre les fonctionnements. Ce genre de personne va nous expliquer ce qu'elle est, et pourquoi, et décrire ainsi toute une réalité qui va nous sembler complètement fantaisiste - d'autant plus que d'une année sur l'autre la version change - mais qui pour elle est la vérité parfaitement vérifiable. Si on la contredit, elle s'accroche à sa version comme un arapède sur son rocher.
Comme on est nous aussi des "zumins", on peut ensuite regarder comment nous aussi nous créons notre réalité et la projetons à l'extérieur. Ou on peut lire Castaneda, tout y est expliqué de façon sympathique. ;)
Ce qui empêche les gens de jouer aux jeux que tu décris et qui consistent à créer des terres pures, c'est cette certitude que leurs projections sont LA VERITE, donc tout le reste c'est du n'importe quoi. C'est un drame en fait, car au lieu d'imaginer volontairement des choses utiles - à part les jeux, l'imagination sert aussi à créer des choses matérielles, trouver des solutions etc. - ils imaginent tout un tas de choses qui p. ex. conforte leur idée qu'ils sont des victimes, et toutes ces choses finissent par leur arriver.
Maintenant si tu as une solution, je suis preneuse, car je connais une victime de ce genre de grande taille! ( Je la remercie)
C'est aussi la raison pour laquelle je me méfie des mystiques sérieux!

Écrit par : ursula | 03/02/2013

http://verteillusion.blogspot.fr/
Un peu de sagesse

Écrit par : Franck Bordas | 11/02/2013

C'est le sens de la "vacuité".
Nous avions déjà parlé de ça en analysant la "vérité" au sens Aurobindien. Ce qui est Vrai est la Conscience, mais les formes qu'elle crée, pures ou impures, sont impermanentes.

Écrit par : Ry | 14/02/2013

Les dinosaures ont disparu à cause du gigantisme.

Écrit par : Franck Bordas | 15/02/2013

Bonjour Ry,
Concernant la pratique orthodoxe (intéressant après 2,57)
http://youtu.be/Ap7kreDRzgQ

Cordialement

Écrit par : aikongo | 14/06/2013

Les commentaires sont fermés.