12/10/2013

Faire descendre l'Esprit Saint

Depuis quelque temps, je me posais deux questions :
- En quoi la Passion du Christ nous a-t-elle donné une nouvelle possibilité de salut ? Aucune explication que l'on peut trouver n'indique le "comment". Tout le monde dit que c'est comme ça, qu'il a racheté nos péchés, mais personne n'explique par quel mécanisme. On lit juste chez de nombreux Saints qu'il faut souffrir pour sauver des âmes, mais en vertu de quoi ?
- Pourquoi les Esprits de conversion ont-ils tant de mal à descendre ? Car on voit bien qu'ils ont du mal. Les Esprits du Courroux par exemple, ont beaucoup plus de facilité. On le voit avec l'Ancien Testament, par exemple avec l'histoire de Moïse. Pourquoi Dieu a-t-il fracassé l'Egypte, au lieu de lui envoyer des Esprits de conversion, comme cela s'est produit autour de François d'Assise ou de Jean de Crondstadt qui ont converti des milliers de gens ? Pourquoi était-il plus facile de séparer la Mer Rouge en deux que de changer l'esprit de Pharaon et des siens ? On dirait qu'il fallait Jésus pour réussir à faire changer les gens (plutôt que de les faire périr dans des catastrophes), c'est-à-dire pour faire descendre l'Esprit Saint, ce qui nous ramène à la question précédente.

J'étais dans la voiture et je songeais au héros de mon roman. Dans un chapitre récent non encore publié, Dieu le Père lui fait la faveur insigne de pouvoir revivre autant qu'il le voudra une scène particulière où s'ouvre une vision kaléidoscopique de l'univers. Une fenêtre sur l'omniscience en quelque sorte. Après quoi le héros lui demandera de lui accorder la même faveur pour une autre scène où il a vécu de très grandes souffrances, car il sent qu'en approfondissant la conscience de cette souffrance, il va découvrir quelque chose. C'est alors que j'ai vu des chemins de lumière émaner de chacune de ses souffrances. Au bout de chacun de ces chemins se formait une sphère de lumière dans laquelle se tenait un ange. A ce moment j'ai compris que Jésus avait tracé dans notre monde des chemins de lumière permettant à certains anges de circuler, je parle des anges de la Miséricorde, dont l'énergie brute semble moins puissante que ceux de la Colère divine. C'est cohérent avec ce qu'on trouve dans les Dialogues avec L'Ange, où l'Ange explique qu'il a beaucoup de mal à descendre dans ce monde, et que plus l'atmosphère est lourde, plus ça lui est difficile.

Je pense que Jésus nous a donné un modèle pour tracer des routes permettant au Saint-Esprit de descendre autour de nous. Pour autant, il faut être Saint pour y parvenir. Mais avant lui, ce n'était même pas possible.

La kabbale fournit des explications plus détaillées. Il y a cinq lumières à générer, qui sont les cinq lumières primordiales. Dans le bouddhisme tibétain on retrouve également de nombreuses explications concernant ces Sphères et les anges qu'elles contiennent. Ce qui n'est pas facile à comprendre, c'est comment générer ces lumières et tracer leurs chemins. Jésus donne une méthode, et si nous ne sommes pas crucifiés, nous pouvons cependant méditer sur la Passion. Certains Saints l'ont si bien vécue qu'ils ont fini par la revivre. Il est indéniable que les vrais stigmatisés génèrent des conversions en masse.

11:56 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.