13/10/2013

Au sujet du Protestantisme

L'esprit humain est quand même tristement semblable à lui-même. Après avoir lu un site intéressant sur quelques grandes figures du Protestantisme et le "réveil" du Pays de Galles, et d'autres, j'ai regardé quelques vidéos de groupes évangéliques (lu quelques témoignages), et là j'ai retrouvé exactement la même chose que partout ailleurs. Dès qu'on fait écouter un peu de musique aux gens, et qu'on leur dit que le Saint-Esprit va venir ou n'importe quoi d'autre, ils deviennent complètement fous. Sans doute qu'il y a eu quelques véritables manifestations du Saint Esprit par ce biais, mais quand on connaît la propension de l'être humain à tomber dans des transes bizarres, à halluciner et à se convaincre de n'importe quoi, on se dit que ça n'a pas dû être si souvent que ça, surtout vu le nombre d'entités du vital qui cherchent des moyens de se nourrir. Et si l'esprit qui est à la base du protestantisme n'est pas bête (s'en remettre au Saint Esprit), le résultat ne peut être que n'importe quoi dans la mesure où les gens sont convertis mais jamais éduqués. On ouvre en eux la porte à tout un tas de phénomènes bizarres, et ensuite on leur dit que l'Esprit va les diriger. Ce qui revient pour la plupart à se diriger eux-mêmes, quant ce n'est pas se livrer à des entités bizarres.

Je ne sais pas combien de groupes j'ai vu où les gens tombaient dans des transes bizarres en racontant ensuite qu'ils avaient vécu des choses merveilleuses. Entre le phosphénisme, le chamanisme, les dévôts de Sai Baba, une espèce de rebirth en piscine, et un yoga bizarre dont j'ai oublié le nom, c'est partout la même chose. Et pour avoir rencontré de nombreuses personnes tout à fait ordinaires qui se pensent parvenues au plus haut degré de la perfection, je me dis quand même que le Protestantisme est particulièrement dangereux dans la mesure où il favorise finalement ce type de pensée, puisque finalement personne ne peut juger personne, chacun étant seul sous le regard de Dieu. Cela a ouvert la porte à l'individualisme moderne, au new-age et au néo-bouddhisme où on dénie qu'il existe aucun critère d'excellence, chacun étant finalement son seul juge - et plus une personne est dénuée de qualités, plus elle va s'estimer parfaite, c'est une constante. On peut voir chez les enfants à quel point le jugement sur soi est biaisé (beaucoup s'estimant plus forts que tout le monde), on peut donc imaginer que ce biais va rester chez les adultes, surtout ceux qui n'auront pas évolués.

Tout ça pour dire que dans chaque religion, il y a quelques bonnes idées, mais que personne n'a le tableau complet (on peut d'ailleurs se demander si le tableau complet est jamais descendu sur terre, même fragmenté). Dans le christianisme, on trouve Jésus, la richesse du catholicisme est le Chemin de Croix, celle de l'Orthodoxie, c'est le rôle des pères spirituels, celle des Protestants, c'est la descente de l'Esprit Saint. Dans l'Islam on trouve la Lumière Prophétique, les Stations de la Sainteté, dans l'hindouisme on trouve le yoga, dans le bouddhisme on trouve les gouttes canaux et vents, dans la kabbale on trouve toute la théorie de la descente de la lumière et des réceptacles... Si on met tout cela ensemble, on finit par avoir un tableau assez intéressant de ce que peut être le développement humain, sauf que personne ne se développe, et que le seul biais qui a l'air de marcher réellement, c'est lorsqu'un maître se photocopie sur un disciple (cela inclut aussi l'influence des divers esprits). C'est à croire que l'être humain n'a aucune possibilité de se changer lui-même - et pourtant il l'aurait, s'il cessait de prendre son voisin pour un imbécile. En fait je ne dis pas que l'être humain a le pouvoir d'inventer quoi que ce soit, au sens où c'est Dieu qui invente tout, par définition, par contre l'être humain a le pouvoir de se diriger là où il veut dans l'océan de la connaissance divine (mais justement il préfère se calfeutrer dans sa maison en disant qu'elle est plus belle que toutes les autres, même si c'est une cabane de branchages misérable).

Le dialogue interreligieux n'a même pas commencé, et il n'est pas prêt de commencer car de toutes façons chacun est intimement persuadé qu'il détient l'unique vérité (et tous les autres sont des syncrétistes qui n'ont même pas pénétré une seule vérité).

09:51 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.