15/10/2013

Cernés par les fous

Je viens de tomber sur le blog (à forte audience) d'un cinglé qui illustre parfaitement ce que j'explique concernant l'esprit humain moderne, et le fait que chez le Lopön on verra bientôt des gens prétendant avoir réalisé le corps d'arc-en-ciel, et qu'ils vont ensuite se multiplier par effet d'émulation, personne ne voulant être en reste. En effet, ce mème est déjà répandu à grande échelle, et il transcende toutes les religions. "Nous sommes déjà ascensionnés, mais nous ne nous en rendons pas encore compte car notre conscience est encore un peu prisonnière dans ce corps, elle est encore sous influence des égrégores résiduels. Mais ceux-ci se dissolvent très vite maintenant, cela se voit dans le fait que nous nous intéressons de moins en moins à cette vie, nous y sommes de moins en moins impliqués, nous rejoignons pour cela nos enfants. Un proverbe indien dit, lorsqu'ils touchent d’une flèche en plein coeur un cerf qui continue sa course : l’animal est mort, mais il ne le sait pas encore...". Une semaine plus tôt il écrivait "J’ai bien l’impression qu’en fait on est déjà ascensionnés". On voit donc comment une semaine passée à se monter le bourrichon à lire des sites équivalents a fait évoluer sa folie. Apparemment, il a une femme et des enfants (les malheureux), ça fait peur, surtout quand il dit que les enfants sont en avance.

On constate effectivement qu'une bonne partie des gens vivant sur cette planète sont morts, à savoir qu'ils ont déjà rejoint l'au-delà, le monde des bisounours où tout va pour le mieux. Les centrales nucléaires peuvent sauter, ce n'est qu'une illusion.

C'est triste, mais on ne peut que leur souhaiter de très grandes souffrances pour se réveiller un peu. C'est probablement ce qui va arriver, d'ailleurs. Car quand on se retrouve au lit avec un cancer généralisé et une souffrance physiquement insupportable, je pense que tous les univers mentaux qu'on a créés partent en fumée.

13:46 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.