20/10/2013

Nature du Péché originel

Les chrétiens interprètent le péché originel comme une chute dans la matérialité, un oubli des réalités spirituelles au profit des réalités matérielles, produit par l'amour de soi et l'orgueil (http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P64.HTM). Il y a d'ailleurs deux chutes, celle des anges qui ont conçu de l'orgueil et voulu réaliser leur propre agenda, et ensuite celle d'Adam, entraîné par eux, Adam ayant été conçu pour régénérer la création qui se trouvait déjà dans un état misérable. Les musulmans ont une autre vision des choses, puisque la chute des Anges est la conséquence de leur refus de se prosterner devant Adam. Quant aux kabbalistes Juifs, ils estiment que l'égoïsme est la caractéristique même de l'état créaturel, le monde déchu est en quelque sorte l'écorce de la création, une étape nécessaire si j'ai bien compris. Pour les bouddhistes, il s'agit d'une "saisie originelle" qui a solidifié toutes les perceptions. Il y a de nombreux points de vue.

Pour ma part, je vois les choses de manière très pragmatique. Quand on voit les capacités natives de l'homme, qui sont très grandes, et si l'on regarde ce qui le transforme en imbécile fini, c'est toujours la même chose : ce n'est ni le goût des jouissances matérielles, ni l'amour de soi-même, c'est le manque de curiosité totale pour les autres, le refus complet de sortir de quelques schémas mentaux très pauvres établis à l'enfance. Ce refus, on le voit déjà chez les tout petits enfants, qui dès qu'ils ont conçu quelque chose en leur esprit, s'y accrochent. Par exemple, si un bébé prend un certain chemin pour aller entre des meubles et si on lui bloque ce chemin en sorte qu'il doit en chercher un autre pour ressortir, il va préférer mourir plutôt que chercher, pour lui il n'est même pas concevable d'envisager une autre solution.

Les petits vieux c'est pareil. En dehors de leurs schémas mentaux, rien n'existe. A partir du moment où ils ont décidé que vous êtes leur ennemi, l'excuse (de la faute non commise, mais qu'ils imaginent) et la conciliation se transforment en insulte dans leur esprit.

Entre les deux, on constate que même les humains les plus intelligents, une fois qu'ils ont trouvé quelque chose qui les libère à peu près de leur angoisse existentielle et qu'ils ont pu s'en construire un petit nid douillet, le reste ne les intéresse plus.

Les religions monothéistes nous disent qu'Adam a été morcelé en un multitude de fragments, plus faciles à régénérer individuellement que l'ensemble, mais je me demande au final en quoi consiste ce morcellement. On peut l'interpréter en disant que chacun a des attributs différents de son voisin. Que ce soit le cas physiquement et psychologiquement, certes, mais spirituellement, j'ai des doutes. En effet, on constate que tous les mystiques ont des révélations sur ce qui les intéresse (ce sur quoi ils méditent). Si l'un médite sur Marie, il aura des révélations sur Marie, si l'autre médite sur la Passion, il aura des révélations sur la Passion, ensuite chacun va creuser le tunnel qui lui est propre. On pourrait penser que les sujets qui vont nous permettre d'approfondir la vie divine sont prédéterminés, qu'untel est fait pour le culte marial, qu'un autre va développer l'aspect du Sacré-coeur, un troisième la Pauvreté, et leur voisin d'ailleurs sera musulman, et le chinois d'à-côté taoïste.

Mais on s'aperçoit qu'en réalité, c'est comme l'étude des langues, selon ceux qui en ont appris 50 ou plus. Les 10 premières sont difficiles, mais ensuite c'est facile. Pour les révélations divines c'est un peu pareil, une fois qu'on a compris qu'elles se produisent selon notre forme d'esprit, on constate qu'elles changent si l'on change de forme. Les dix premières formes sont sans doute difficiles à concevoir, mais ensuite c'est très facile. On peut se mettre dans l'état d'esprit de n'importe qui, si l'on a suffisamment d'éléments pour le faire. Au niveau spirituel, j'ai le sentiment que nous sommes plus bloqués en terme de temps que d'attributs, et que chacun a finalement accès à la part qu'il souhaite dans l'Homme Universel, spirituellement du moins. En effet, dans le domaine de l'Esprit, l'union se fait par similitude, si donc on prend une forme similaire à tel ou tel Saint, on obtient un certain accès aux types de révélations qu'il a eues. Il faut simplement concevoir en son esprit les mêmes objets qu'il a conçus, ce qui souvent transparaît assez bien dans ses écrits.

Mère Marie Joseph de la Trinité explique que les révélations des mystiques ne peuvent pas se recouper parce que Dieu enseigne à chacun dans son propre langage, mais elle n'a pas considéré que les révélations en question puissent se contredire d'une façon irréconciliable, comme c'est le cas dès qu'on change d'Eglise (entre Catholiques et Orthodoxes par exemple). Il est pourtant évident que les révélations dépendent de ce que l'on prend comme postulat - et chacun notera qu'elles ne contredisent jamais les postulats de base. Par exemple si l'on croit à l'immaculée conception, on aura des visions de Marie qui vont venir renforcer cette idée, et si l'on n'y croit pas, on aura d'autres sortes de visions. Mais on aurait du mal à trouver un mystique qui aurait des visions contredisant ses postulats. Un Orthodoxe n'aura jamais de visions lui expliquant que Marie est née sans péché.

Tout ceci pour dire qu'entre celui qui ne teste jamais ses postulats, et celui qui les teste, il y aura toujours une énorme différence. La question se pose ensuite de savoir si l'on veut que Dieu nous traite comme des enfants de 3 ans pour l'éternité, ou s'il souhaite faire de nous es collaborateurs. Pour les Juifs, chaque âme doit récapituler l'Adam total, inclure en elle-même l'ensemble des autres âmes. Evidemment, il ne s'agit pour eux que des âmes juives.

23:55 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.