02/11/2013

Heureux serez-vous lorsqu'on vous insultera

Suite au dernier post, on comprend déjà l'un des obstacles qui empêchent les gens de s'engager sur un vrai chemin chrétien. Dès qu'une personne essaie de redresser la barre dans ce monde tordu, elle est attaquée de toutes parts (c'est pour ça que les bouddhistes tibétains sérieux ont tendance à disparaître dans les grottes de l'Himalaya). C'est pour cette raison que "l'ami laïc" de Jean Tauler l'a averti qu'il allait passer de mauvais moments. Ce n'est pas que les anges aient déchaîné les épreuves contre lui pour le tester. Il suffisait qu'ils laissent faire selon l'ordre des choses de ce monde.

En effet, l'humanité fonctionne par télépathie, même si personne ne s'en rend compte. Dès que vous voyez une personne, vous savez tout sur elle. On constate en examinant des couples que les gens ne se mettent pas ensemble par hasard, par exemple ils ont un parent qui a une même maladie, ou ils ont subi tel traumatisme identique dans leur enfance. Ce que je veux dire, c'est que ce sont des choses très cachées dont les personnes n'ont aucune conscience, mais qu'elles savent à un certain niveau. Et quand cette connaissance commence à être consciente chez une personne parce que sa clarté d'esprit augmente et qu'elle peut voir ce qu'il y a dans son propre "inconscient", les autres sont évidemment terrifiés. Ils le sont d'autant plus que cette personne sort elle-même complètement de leur propre radar. En effet, le radar en question n'inclut pas d'éléments spirituels, mais uniquement ce qui est de l'ordre du physique, du vital ou du mental. Lorsque donc Jean Tauler s'engage sur la voie de la Sainteté, il devient capable de voir tous les vices de ses Frères, tandis que ces derniers ne perçoivent plus rien à son propre sujet. Ils se mettent donc à le haïr, deviennent les vecteurs du Démon et l'attaquent violemment d'une façon qui peut devenir vraiment délirante puisqu'ils ont perdu toute raison. Au bout de quelques années, des anges descendent pour l'aider, à ce moment les gens se calment. S'il avait été bouddhiste, il serait sans doute parti dans une grotte pour être tranquille, puisque les bouddhistes ne cherchant pas à convertir, ils n'ont pas spécialement besoin de rester au milieu des gens.

Jean 15.19. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.

Pour ma part j'oscille toujours entre deux possibilités, dans le monde ou hors du monde. En effet, je n'ai pas un désir surpuissant d'aller prêcher, bien que cela ne me dérange nullement d'être détesté. Cela me dérange pour les autres, ceux qui essaient de se battre pour la vérité et que leur famille essaie de casser en morceaux, parce que je vois que ça leur fait mal. En ce qui me concerne, cela ne me fait pas mal quand c'est moi qui suis détesté, sauf éventuellement pour le persécuteur. Mais comme chacun sait, si l'on souffre pour autrui, cela se transforme en lumière.

Pour autant, je vois le genre de détermination qu'il faut pour avancer réellement, surtout en l'absence de Père Spirituel, et je me dis parfois que c'est le genre de détermination qu'on a à la naissance ou qu'on n'aura jamais. Ceux qui l'ont n'ont pas besoin de moi. Quant aux autres, il y a tout un tas de braves chrétiens pour leur montrer le droit chemin, à l'évidence je ne saurai pas faire mieux qu'eux. Je n'ai aucun texte inspiré à leur faire lire, juste une méthode assommante qui explique comment observer son esprit et développer des cognitions valides. Mais si c'est juste pour être content d'être chrétien et chercher le bonheur, comme H* qui me dit "tout le monde a droit au bonheur", il n'est certes pas nécessaire d'essayer de comprendre les voies de la Sainteté.


A lire aussi

20:28 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.