11/11/2013

Au sujet de l'Ancien Testament

Quand on regarde les critiques du livre de Gayatri sur Amazon, on remarque que les gens ne connaissent pas la demi-mesure. Soit ce sont des dévôts fanatiques, soit ce sont des ennemis tout aussi fanatiques, puisqu'incapables de voir que le livre est quand même assez mauvais. C'est comme ça partout, personne n'est capable de voir les pour et les contre en aucune matière. Pour C* Rinpoche, on retrouve la même dichotomie, entre disciples ayant vendu leur âme au diable, et détracteurs qui le sont pour des raisons personnelles et qui pourraient aussi se demander comment de telles chose ont pu leur arriver.

Et avec la Bible on a encore un autre exemple. Les détracteurs ne m'intéressent pas, mais je suis étonné qu'il y ait tant de fanatiques. Je n'ai lu qu'une petite partie de l'Ancien Testament, mais pour commencer, la Genèse ne tient pas debout, ce n'est même pas un conte pour enfants de 5 ans tellement c'est mal ficelé. Quand on nous dit que c'est un livre révélé, il devait y avoir une sacrée friture sur la ligne entre l'émetteur et le récepteur. Déjà on nous dit qu'Adam et Eve ont eu 3 fils dont deux ont pris femme. Mais quelles femmes ? En fait on se demande d'où sortent toutes les femmes qui font tous ces gosses, d'autant qu'apparemment il n'en naît aucune. Ensuite on peut se demander comment ils ont éduqué leurs deux premiers fils pour que l'un en vienne à trucider l'autre. Que leur ont-ils appris ? Assurément ils ne se repentaient pas de leur crime originel, sinon ils n'auraient jamais laissé une telle mauvaise herbe pousser dans leur maison.
Ensuite on voit que Noé, à peine sorti de son arche, ne trouve rien de mieux que de trucider des animaux qu'il a soigneusement gardés sur son arche pour les offrir en holocauste. Un peu plus loin, Abraham trompe Pharaon en lui disant que Sarah est sa soeur, donc Pharaon la prend pour femme de bonne foi, et l'Eternel vient lui tirer les oreilles. Mais qui a menti ? Un peu plus tard, Abraham recommence le même cirque avec un autre, qui se retrouve encore puni par Dieu.

Il y a aussi le livre d'Ester, qui est un véritable scandale. En effet, les Juifs trucident 75 000 personnes dont la tête en leur revient pas, et ils en font une grande fête. Si on les suit tout au long de leur histoire, ce sont des criminels, des parjures, des idolâtres... on se demande pourquoi Dieu les favorise tant, car ils sont exactement comme les autres, ni pires ni meilleurs. Alors au final, quand les gens trouvent ces histoires merveilleuses et "tombent amoureux de Dieu", je ne comprends pas de quel livre ils parlent. L'Eternel est un brave gars - qui d'ailleurs n'est pas au courant de grand chose, à chaque fois il tombe des nues (d'où l'expression) - mais je serais tout de même embêté de vouer un culte à une entité aussi naïve et aussi partiale. On dirait un peu Amma, finalement, qui passe beaucoup de choses à ses swamis et punit les autres avec une promptitude étonnante en comparaison. On se dit que ce pauvre Eternel doit se sentir bien seul au Ciel avec ses Anges qui font la fête toute la journée, et il me fait penser à ces parents qui couvrent tous les crimes d'un de leur enfant parce qu'ils ne supporteraient pas de s'en séparer.

Alors vraiment, je ne peux accepter un tel être pour Dieu, et je veux plutôt croire que les types qui ont rédigé ces textes n'étaient pas des esprits très raffinés, et qu'ils étaient même très frustes. L'histoire doit s'être passée autrement, il n'est pas possible que ce soit la vérité. Un tel Père ne peut pas avoir engendré Jésus. Donc, puisque les témoignages ne sont pas fiables, il faut générer le Père à partir du Fils et "revoir" tout l'Ancien Testament en construisant dans son propre esprit quelque chose qui serait compatible avec ce modèle. (Le problème n'étant pas, comme je l'ai dit ailleurs, le concept d'un Dieu qui punit les criminels, mais d'un Dieu qui les favorise et les aide à mal se comporter).

00:07 Écrit par Ry | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.